Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de rosier verdun

Le blog de rosier verdun

Rosier Verdun (1918) - Rosier Garance-Centenaire de la Grande Guerre-Verdun (2016) - Rosiers mémoriels et historiques

2012 une année difficile? Préparons 2013!

2011 avait déjà causé quelques dégâts avec une sécheresse et un automne chaud , dont les jeunes rosiers avaient souffert.

         Mais c'était sans compter sur 2012 et son hiver rigoureux qui fit de nombreuses victimes dans les plantations. Certains rosiers pourtant bien résistants éprouvèrent quelques difficultés à repartir. Ce fut le cas de mon Américan Pillar qui fut décimé au 4/5ème, après une refloraison à l'automne (voir article les bizarreries d'un été tardif).Fut il affaibli par cette refloraison? Certains  jeunes rosiers plantés à l'automne précédent ont subi le même sort et nombres de boutures ont aussi péri. P1060103.JPG

                                                                                                 AMERICAN PILLAR

    Il est vrai que depuis longtemps nous n'avions pas connu un hiver aussi rude et long. Le printemps fut chaud et sec affaiblissant encore certains rosiers qui commençaient quand même à repartir. Un début d'été pluvieux avec son cortège de maladies et de floraisons gâchées, pour laisser place à un mois d'août chaud et plus sec. Heureusement l'automne est clément et les plantations peuvent aller bon train!

 

      Afin de passer un bon hiver renouons avec quelques précautions.

 

Protéger les rosiers anciens (Provins, mousseux, polyantha vrais, Wischuraiana...) ou les boutures de pied franc, n'est pas strictement nécessaire.

 

     Les rosiers greffés eux réclament un peu plus de soins. Mais d'abord il faut choisir un porte greffe adapté au climat. Canina, Laxa ou rubiginosa résisteront mieux. Pour l'hiver on buttera le pied pour recouvrir le point de greffe, entre 5 et 10 cm. On peut aussi pailler ou protéger avec des feuilles, maintenues avec un peu de terre. Cette protection sera enlevée en mars quand les grands froids seront passés.

        Mais certains rosiers malgré le porte greffe restent frileux, on évitera de planter ces rosiers, si tentant soient- ils, pour ne pas risquer de les perdre! Certains rosiéristes signalent, à titre indicatif,  la frilosité de leurs rosiers (ex Lens roses)

 

    Les rosiers grimpants sont souvent résistants de part leur nature ou grâce à l'abri que leur procure un mur.

 

         Le cas le plus "épineux" sera le rosier tige. Là aussi le point de greffe sera le point faible. Le porte greffe généralement  un canina est très résistant. Pour protéger le point de greffe on peut soit courber la canne, si celle ci est encore souple, et enterrer le point de greffe comme précédemment. C'est difficilement réalisable, mais, décrit! 

La solution la plus aisée consiste à pailler les ramures, après une légère taille,  en englobant le point de greffe puis de fermer avec un voile d'hivernage, laissant respirer et éviter la pourriture. Cette protection sera enlevée au mois de mars.

D'autre englobent totalement le rosier dans un voile d'hivernage avec des protection pour chauffage( mousse plastique) pour la tige.

BALLERINA-TIGE.jpg

 

 

            Pour la plantation des rosiers racines nues plusieurs possibilités pour les protéger des rigueurs de l'hiver. Soit la plantation en place avec le point de greffe enterré, soit on place en jauge dans un endroit abrité avec une terre légère. Ces rosiers pourront être plantés au printemps. On peut aussi les mettre en  pot et les enterrer pour pouvoir les replanter plus tard en saison.

 

            Pour les rosiers en pot on peut les rentrer dans un endroit clair et non chauffé, serre froide orangerie, ou les laisser dehors dans un endroit abrité avec une protection du pot avec une vieille couverture et un voile d'hivernage pour éviter que les racines du porte greffe ne gèlent.

Partager cet article

Commenter cet article