Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de rosier verdun

Le blog de rosier verdun

Rosier Verdun (1918) - Rosier Garance-Centenaire de la Grande Guerre-Verdun (2016) - Rosiers mémoriels et historiques

Notre calendrier : quand des fleurs racontent l'histoire

Notre calendrier : quand des fleurs racontent l'histoire

Ce calendrier prend place dans un ensemble d'actions conduites par l'association Agir Pour Le Verdunois. Sa conception et sa rédaction sous la direction de Martine Pergent est une œuvre collégiale avec de nombreux contributeurs que nous remercions vivement.

La vente du calendrier contribue au financement de la création du rosier "Garance"

Chaque mois une fleur vous raconte l'histoire de la Grande Guerre en évoquant souvenirs et faits d'histoire grandement méconnus... une mine d’anecdotes des deux cotés du front.

Les roses bien sur d'hier et d'aujourd'hui (et même de demain), le coquelicot, le bleuet, le réséda.... et bien d'autres qui vous surprendront.

Apprenez:

Quand se fête la Saint Poilu?

Comment le Coquelicot est devenu la fleur du Souvenir dans le Commonwealth?

Qui est la mystérieuse Bermudienne?

Vous pouvez vous procurer ce calendrier directement à l'association en nous contactant:

  • par le biais de ce blog
  • de notre adresse mail : rosierverdun@gmail.com
  • par courrier Agir pour le Verdunois: 6 rue Mouloudji 55100 Verdun
  • par téléphone ( répondeur) 09 75 77 64 58

Son prix est de 15 euros (+ frais de port si expédition)

Janvier: c'est le bleuet qui ouvre le bal de ce florilège

Notre calendrier : quand des fleurs racontent l'histoire
Notre calendrier : quand des fleurs racontent l'histoire

Partager cet article

Commenter cet article

Marie-Louise 11/11/2015 08:46

Ce calendrier perpétuel nous montre de belles photos et des textes dont on ne se lasse pas de les lire ils nous parlent de la grande guerre tout en ayant une part de gaieté, les fleurs ont repris leur droit de vivre très vite après cette tragédie, elles sont messagères d'espoir, on ne peut qu'être heureux quand on reçoit des fleurs.